Quiconque meurt, meurt à douleur

1997 ​- Robert Morin – Canada ​- Français ​- Fiction ​- 90 minutes ​​- Couleur

Réalisation
Robert Morin

Production
Lorraine Dufour, Coop Vidéo de Montréal

Direction photo
Jean-Pierre St-Louis

Conception visuelle
André-Line Beauparlant

Costumes
Sophie Lefebvre

Son
Marcel Chouinard

Montage
Lorraine Dufour

Musique
Guy Leblanc, Les Psynoportuns

Un caméraman de téléjournal sur les talons, des policiers font une descente dans une piquerie. Mais les choses tournent mal : les junkies sont armés. Dans la débandade, le caméraman et deux policiers sont pris en otage. La maison est encerclée. Durant les trente-six heures de la durée du siège, et jusqu’à épuisement de leur stock, les assiégés forceront le caméraman à enregistrer leur version de l’existence.

Prix et reconnaissance

Meilleur long métrage québécois – Prix AQCC-SODEQ

Code par François Jacob  |  Design par Corinne Bève  |  © 2019 André-Line Beauparlant